Bâle 02 septembre 2016

Une Bâloise a délaissé son pitbull durant au moins quatre jours sans lui donner à boire et à manger. L’animal a dû être euthanasié. Ce n’est pas la première fois que sa propriétaire fait les gros titres.

eutnasie

Le vétérinaire cantonal de Bâle a démasqué un cas choquant de maltraitance animale. A la mi-août, les autorités étaient tombées sur un chien, enfermé depuis au moins quatre jours dans une pièce faisant à peine dix mètres carrés. Quand l’animal a été retrouvé, il n’avait ni à boire ni à manger, dénonce l’association Bullstaff Hilfe sur Facebook.

Ce sont les habitants de l’immeuble qui avaient fini par appeler la police, n’en pouvant plus d’entendre les aboiements du pitbull. Le propriétaire du studio de tatouage qui se trouve au rez-de-chaussée a expliqué à nos collègues de «20 Minuten» que l’animal avait dû être piqué.

Contacté, le vétérinaire cantonal, Michel Laszlo, confirme l’intervention, mais refuse de donner plus de précisions sur l’affaire en raison de l’enquête en cours. Même son de cloche auprès du Ministère public de Bâle-Ville qui se réfère à l’enquête en cours.

«C’est extrême»

Selon l’association Bullstaff Hilfe, les autorités surveillaient la propriétaire du pitbull depuis un moment déjà. Des recherches de nos collègues démontrent en effet que la femme joue les éleveurs de chiens pendant son temps libre.

En février 2015, elle avait déjà fait les gros titres des journaux pour avoir vendu illégalement de France des chiens figurant sur les listes de races potentiellement dangereuses. Elle n’habiterait à Bâle que depuis quelques mois.

Antoine F. Goetsche, avocat pour animaux et président de Global Animal Law, est scandalisé: «C’est un cas très extrême. Elle a abandonné le chien et l’a laissé crever.» Selon lui, le Ministère public devrait demander une peine minimale de deux ans de prison assortie d’une peine pécuniaire de 180 jours-amende.

La loi fédérale sur la protection des animaux prévoit une peine maximale de trois ans de prison pour les cas de maltraitance. Antoine F. Goetsche espère désormais aussi que la propriétaire sera poursuivie en France, ce qui pourrait avoir une incidence sur sa condamnation en Suisse.

(lha/ofu)

 

Pour ou contre l'euthanasie des chiens dangereux dans les refuges ?

Loading ... Loading ...
Enfermé durant des jours, un chien a dû être piqué
Étiqueté avec :            
%d blogueurs aiment cette page :