Depuis 2006, tous les chiens de Suisse doivent être identifiés de manière claire et fiable et enregistrés dans une banque de données. Il n’existe pas d’obligation d’enregistrement pour les chats et les furets en Suisse. Les chiens, les chats et les furets doivent toutefois être identifiés au moyen d’une puce électronique ou d’un tatouage pour les voyages dans l’Union européenne (UE).

De plus amples informations sont disponibles sur: amicus.ch

En Suisse, seuls les vétérinaires sont habilités à implanter des puces électroniques (art. 16 OFE). C’est également à eux qu’incombe la transmission à la banque de données des informations nécessaires à l’enregistrement. Les chiens importés doivent être enregistrés par un vétérinaire dans les dix jours suivant leur arrivée sur le territoire. Le détenteur doit annoncer tout changement d’adresse ou la mort de son chien (art. 17b OFE).
La pièce d’identité du chien (art. 18 OFE) certifie que l’animal est correctement enregistré.

Identification de chiens, de chats et de furets lors d’un voyage

Les prescriptions applicables en Suisse en matière d’identification et d’enregistrement ne sont pas identiques à celles pour franchir la frontière. A cet effet, les chiens, tout comme les chats et les furets, doivent être identifiés au moyen d’une puce électronique ou d’un tatouage. Un tatouage est valable seulement s’il a été effectué avant le 03.07.2011. Les chiens, les chats et les furets qui ne sont pas identifiés correctement ne remplissent pas les conditions pour franchir la frontière. Une identification d’animaux nés en Suisse dans un cabinet vétérinaire à l’étranger n’est donc en principe pas possible.

S’il n’est pas obligatoire de remplacer le passeport officiel pour animaux de compagnie de l’UE par un modèle suisse à la suite d’une importation, cette possibilité est offerte. Cela peut s’avérer utile lorsque l’on souhaite y indiquer la légalité d’un chien ayant la queue coupée ou l’autorisation de réimportation (octroyée par l’OSAV) après un séjour dans des pays présentant un risque de rage. En effet, seul le modèle suisse prévoit la place nécessaire pour ce genre de mentions.

Identification
%d blogueurs aiment cette page :