Une des maladies les plus redoutées par les propriétaires de chiens est le retournement d’estomac. Il se produit très soudainement et entraîne malheureusement souvent le décès du chien parce que le phénomène n’est pas décelé et traité à temps.
Le chien est agité. Il se lève, se couche, se relève. Il halète, salive et cherche à vomir, mais n’arrive qu’à s’étrangler. Le ventre est gonflé comme un ballon. Les extrémités sont froides, le pouls faible et les muqueuses sont pâles.
Il est grand temps de téléphoner au vétérinaire le plus proche pour qu’il puisse préparer une opération d’urgence, de placer le chien dans la voiture et d’espérer qu’il n’est pas déjà trop tard.
Ces symptômes laissent en effet présager le retournement d’estomac tant redouté qui peut entraîner la mort en deux ou trois heures.

Que se passe-t-il lors d’un retournement d’estomac?
L’estomac du chien, qui est placé transversalement dans la cavité abdominale, est fixé principalement à deux endroits à gauche et à droite. Si l’estomac tourne autour son axe longitudinal, l’entrée et la sortie sont soudainement bloquées. La nourriture dans l’estomac fermente et forme des gaz qui ne peuvent pas s’échapper ni par les intestins ni par l’œsophage. D’importants vaisseaux sanguins sont garrottés ou écrasés par l’organe ballonné, ce qui provoque un collapsus cardio-vasculaire mettant la vie du chien en danger de manière suraigue.
Pour pouvoir encore sauver le chien, le vétérinaire devra ouvrir l’abdomen et replacer l’estomac dans sa position initiale, le vider et le fixer chirurgicalement pour prévenir une récidive. Les grands chiens sont menacés. Ce sont les grands voire très grands chiens et les races à « faible tissu conjonctif’ avec une cage thoracique longue et étroite, tels que par exemple les dogues et les setters, qui sont les plus menacés et cela notamment à partir de l’âge de cinq ans. Les mâles sont plus exposés que les chiennes et le côté héréditaire de cette pathologie est démontré. Si les parents du chien avaient des problèmes avec un retournement d’estomac, il est plus probable que leur descendants en soient aussi affectés

L’alimentation joue également un rôle dans le retournement de l’estomac.
Il faut éviter de donner au chien de grandes quantités de nourriture à la fois. Le fait d’avaler tout à la hâte favorise également une torsion de l’estomac. En revanche il est scientifiquement prouvé que le retournement de l’estomac ne se produit pas uniquement lorsque le chien se dépense beaucoup physiquement immédiatement après avoir été nourri. Il peut malheureusement aussi survenir au repos, par exemple de nuit, et lorsque l’estomac est vide.

Comment prévenir cette maladie ?

L’alimentation quotidienne doit être répartie sur deux repas au moins (le matin et en début d’après-midi, de préférence pas le soir) si bien que le chien n’a jamais de longues pauses entre les repas. Il est également recommandé d’empêcher le chien d’avaler tout à la hâte en veillant à ce que la gamelle ne soit pas placée en un endroit surélevé, de ne pas ramollir la nourriture sèche avec trop d’eau et de vérifier que sa proportion de graisses et d’acide citrique n’est pas trop élevée. La nourriture crue semble entraver le retournement d’estomac, car lorsque les chiens sont alimentés de la sorte, ils ne sont guère affectés par cette maladie.
Laisser le chiens se reposer un peu après le repas et après qu’ils aient bu beaucoup de liquide est certainement aussi conseillé. Même si un lien de cause à effet a entre-temps été réfuté par les scientifiques.

Le retournement de l’estomac
%d blogueurs aiment cette page :