Fribourg : La présence des canidés dans l’estivage fribourgeois 2016 a permis de réduire les attaques.

Seize chiens sont utilisés sur les 31 alpages que compte la région.
Image: Archives/Keystone

L’estivage 2016 dans les Préalpes fribourgeoises a démontré le rôle essentiel des chiens de troupeaux pour éviter les attaques de loups. La seule qui a eu des suites fatales s’est déroulée sur un alpage où les mesures étaient provisoirement affaiblies, le chien étant mort.

Le loup y a dévoré 31 moutons et deux chèvres. C’est certes deux fois plus qu’entre mai et août 2015, mais cela ne représente que 0,5% de l’ensemble des près de 7750 animaux qui ont passé la saison sur l’Alpes, a indiqué mercredi l’État de Fribourg dans un communiqué.

Cohabitation avec les promeneurs

Deux des 16 chiens de protection des troupeaux sont morts naturellement au cours de la saison. Ces derniers ont été utilisés sur sept des 31 alpages de la région abritant des loups dans le canton.

Leur utilisation représente une charge de travail supplémentaire pour les bergers et nécessite une amélioration de la cohabitation avec les promeneurs, mais elle permet de réduire nettement les pertes dues au loup, les confinant même à zéro cette année.

Un groupe de travail étudie du reste des solutions visant une meilleure cohabitation, en proposant notamment des panneaux qui expliquent au randonneur le comportement à adopter en cas de rencontre d’un chien de troupeau.

(ats/nxp)

Les chiens de troupeaux essentiels contre les loups
%d blogueurs aiment cette page :