Les listes de chiens interdits ou dangereux diffèrent d’un canton à l’autre

La conséquence chaotique de la frilosité du Conseil Fédéral a engendré des disparités inter-cantonale, actuellement les règles ne sont plus identiques dans les 23 cantons qui ont une législation sur les chiens.

Ne faisant pas exception, le Canton du Valais a lui aussi établi sa propre liste de races de chiens interdits ou potentiellement dangereux qui diffère de celle de son proche voisin Romand.
Cette discordance à un impact non négligeable sur les propriétaires de chiens qui souhaiteraient par exemple déménager d’un canton à un autre.

Chiens interdits en Valais

Propriétaires contraint d’abandonner leurs chiens

En effet, si Vaud tolère actuellement les molosses de la race Mastiff, le maître d’un tel chien habitant dans ce Canton ne pourrait pas “importer” son animal dans l’état du Valais lors d’un déménagement. Si le propriétaire du molosse contrevient toutefois à la règlementation, le vétérinaire cantonal le rappellera à l’ordre en lui signifiant que la loi valaisanne actuelle ne permet pas d’importer définitivement des chiens interdits ou chiens potentiellement dangereux (CPD) sur le territoire cantonal, priant ce dernier, sous peine de sanctions d’« abandonner son chien” aux portes du canton.

Le vétérinaire cantonal applique la loi

Il ne faut évidement pas lui jeter la pierre, l’une des prérogatives intégrantes à la fonction du vétérinaire cantonal valaisan est justement de faire appliquer la loi canine en vigueur dans son canton, et ceci à tous les propriétaires de chiens.

L’Office vétérinaire du canton du Valais examine les chiens dangereux à la loupe

Suite à la décision du Conseil d’État du 7 décembre 2005, toute personne déjà en possession d’un chien appartenant à la liste des races de chiens et de leurs croisements dont la détention est interdite en Valais est obligée de soumettre son chien à un examen en vue d’obtenir une autorisation exceptionnelle. L’Office vétérinaire cantonal a mis sur pied un examen dans le but de répondre aux exigences légales cantonales. Les exceptions ne vaudront que pour les chiens interdits ou potentiellement dangereux détenus avant le 1er janvier 2006 en Valais.

Les 12 races de chiens interdites dans le canton du Valais

  • American Staffordshire Terrier
  • Bull Terrier
  • Staffordshire Bull Terrier
  • Pit Bull Terrier
  • Doberman
  • Dogue argentin
  • Fila Brasileiro
  • Tosa
  • Rottweiler
  • Mastiff
  • Mâtin napolitain
  • Mâtin espagnol

Par décision du Conseil d’Etat, la détention de chiens de ces races a été interdite sur le territoire du canton du Valais, avec des dispositions transitoires pour les animaux nés avant 2005. Toute nouvelle détention de l’un de ces chiens est par conséquent interdite, à l’exception d’un séjour limité de 30 jours au maximum par année. En dehors de la sphère privée, en plus de l’obligation d’être tenu en laisse, les chiens de ces races et croisements doivent porter une muselière ou une applique dentaire adaptée neutralisant les morsures.

Règlementation supplémentaire en vigueur dans le canton du Valais

  • Obligation de tenir en laisse les chiens dans les localités (sous réserve d’autres dispositions communales);
  • En dehors des localités, les chiens doivent être tenus sous contrôle;
  • Les crottes de chien doivent être ramassées et déposées aux endroits prévus à cet effet;
  • Etre en possession d’une assurance en responsabilité civile incluant les risques lié à la détention d’un chien.

En 2005, le canton du Valais a établi une liste de 12 races de chiens potentiellement dangereux incluant les croisements avec ces races:

Devoir d’annoncer les morsures et les incidents d’agression

Les vétérinaires, médecins, responsables de chenils ou refuges, éducateurs canins ainsi que les autorités douanières sont tenus, selon l’ordonnance fédérale sur la protection des animaux, d’annoncer à l’office vétérinaire cantonal tout accident causé par un chien qui a blessé un être humain ou un animal ainsi que les chiens qui présentent un comportement d’agression supérieur à la norme. De plus, la loi cantonale sur la protection des animaux oblige tous les détenteurs dont leur chien a agressé une personne à annoncer cette agression à l’office vétérinaire cantonal. Les formulaires correspondants pour l’annonce d’accidents par morsure se trouvent ci-dessous.

Prévention des incidents de morsures

Le canton du Valais propose un programme pour la prévention des accidents par morsure destiné aux enfants. Le programme appelé «prevent a bite», abrégé en français «PAM», a été développé dans les années 90 au Royaume-Uni dans le but d’apprendre aux enfants du niveau maternelle-première primaire le comportement adéquat à adopter envers les chiens dans la vie quotidienne et donc de prévenir de manière active les accidents par morsure sur les enfants. Ce programme de prévention est maintenant proposé dans plusieurs cantons suisses avec succès. Si vous êtes intéressés par un cours dans votre école ou même à participer au programme PAM comme animateur / trice avec votre propre chien, adressez-vous directement à l’Office vétérinaire Cantonal.

Chiens soumis à autorisation dans le canton du Valais

Laisser un commentaire