• Quel est le danger ?

Les chenilles processionnaires sont très dangereuses pour votre chien. Elles sont recouvertes de poils microscopiques très urticants. Ces poils constituent un danger potentiellement mortel pour votre chien, surtout s’il en prend des chenilles en gueule ou s’il en avale. Ces poils urticants et allergisants sont également très volatiles : ils peuvent aussi contaminer les yeux ou les voies respiratoires de votre chien (ainsi que les vôtres).

• Que faire en cas de contact ou d’ingestion de chenilles par votre chien ?

C’est une urgence vétérinaire. La conduite à tenir consiste à rincer immédiatement la zone de contact à grande eau. Ne frottez surtout pas.

Si le chien a léché ou pris des chenilles en gueule, il va baver abondamment et sa langue va gonfler. S’il en a ingéré il peut aussi vomir. Il faut lui rincer abondamment la gueule à grande eau, sans frotter.

Vous devez ensuite conduire votre chien dans les meilleurs délais chez un vétérinaire pour une consultation en urgence. Votre chien sera alors pris en charge, examiné et soigné selon la gravité de son atteinte. N’administrez aucun traitement d’aucune sorte sans avis vétérinaire préalable.

Les contacts sur la langue du chien sont particulièrement douloureux et remarquables avec une forte salivation et un gonflement important. Il existe un risque avéré de perte de tout ou partie de la langue suite à la nécrose des zones atteintes. Les cas de nécrose de la langue ou d’ingestion peuvent être mortels.

• Comment reconnaitre des chenilles processionnaires ?

Ces chenilles grandissent dans des nids visibles sous forme de boules blanches dans les branches des pins. A la fin de l’hiver ou au début du printemps, ces chenilles descendent de leur arbre et se déplacent en colonie, se suivant sous la forme d’une longue file indienne de plusieurs centaines de chenilles qui serpente pour aller s’enterrer un peu plus loin. De loin une procession de chenilles peut ressembler à une corde posée au sol. Les ondulations du corps des chenilles peuvent susciter l’intérêt d’un chien ou d’un chiot attiré par ce mouvement singulier.

• Comment éviter de rencontrer des chenilles processionnaires ?

Le principal conseil est un conseil de prévention : évitez les zones à risques, en particulier lors des périodes à risques.

Évitez de vous promener dans des pinèdes comportant des pins infestés par des nids de chenilles processionnaires. Avec un peu d’habitude il est assez facile de les repérer, ils forment des boules blanches à l’extrémité d’une branche, plutôt en hauteur et tournée vers le soleil. Évitez aussi de passer à proximité de ces zones par grand vent car ce vent peut s’avérer porteur de poils urticants provenant des chenilles.

Le risque de rencontre entre votre chien et des chenilles est maximal au moment de la procession, laquelle survient généralement entre la fin de l’hiver et le début du printemps. Ayez une vigilance particulière si vous vous promenez à proximité de pins.
Ne pensez pas que seules les pinèdes en pleine campagne présentent un risque, on trouve des pins infestés en plein milieu de zones urbaines.
Trouver un vétérinaire près de chez vous ?

Protéger votre chien des chenilles processionnaires
%d blogueurs aiment cette page :