Vaud 01 juillet 2016

Le nombre d’importations illégales d’animaux de compagnie ne cesse d’augmenter dans le canton de Vaud. Il s’agit principalement de chiens.

toutous_importesL’importation d’animaux de compagnie non déclarés est en hausse constante dans le canton de Vaud. L’année dernière, 88 cas ont été découverts, principalement des chiens. Le chiffre est bien plus haut que les années précédentes: en 2012, on en comptait 40, et en 2010, seuls 9 animaux avaient été découverts.

Risque d’un retour de la rage

Les autorités cantonales et la Société vaudoise pour la protection des animaux (SVPA) s’inquiètent de cette hausse, sachant que les animaux importés illégalement remplissent rarement les exigences sanitaires.

Ces institutions estiment que ces infractions représentent «un risque non négligeable de réintroduction de la rage en Suisse». Si cette maladie, mortelle pour l’homme et les mammifères, a officiellement disparu depuis 1998, 60% des animaux introduits en douce dans le pays ne sont pas vaccinés contre cette dernière.

Maltraitance animale

Les importations illicites peuvent parfois cacher des maltraitances. Selon les autorités, ces animaux proviennent généralement de filières dont la seule motivation est l’appât du gain. Les chiens sont alors mal socialisés, et leurs propriétaires rencontreront plus tard des difficultés à les intégrer à leur nouvel environnement.

De plus, si ces animaux sont en mauvaise santé, ce qui est souvent le cas lors des importations non contrôlées, ils finissent par être confiés à des refuges dont les effectifs ne cessent d’augmenter.

Recommandations

A la veille des départs en vacances, la SVPA et le Conseil d’Etat rappellent que toute importation d’animaux doit se faire dans le respect de la dignité de l’animal et de la législation en vigueur, et que la vaccination contre la rage est obligatoire pour les carnivores domestiques voyageant à l’étranger. Ils déconseillent par ailleurs de se rendre dans un pays qui présente un risque de rage avec son animal de compagnie.

(pru)

De plus en plus de toutous importés illégalement
Étiqueté avec :        

Laisser un commentaire