Suisse 21 août 2016

par Jérôme Faas – La police fédérale a procédé à une mise en garde vendredi. Les malfrats opèrent notamment par internet.

stmzL’alerte qui figure sur la page de garde du Centre suisse d’appels pour les animaux.

A la peine de perdre un compagnon s’ajoute parfois celle d’être truandé par des individus peu scrupuleux. Selon fedpol, l’office fédéral de la police, plusieurs propriétaires d’animaux domestiques ayant signalé leur disparition sur internet ont récemment été la cible de cybermalfrats. Ceux-ci prennent contact par mail (voire par téléphone) avec leur victime. Ils lui annoncent se trouver à l’étranger et avoir retrouvé la bête en passant dans la région. Ils exigent alors d’elle de l’argent pour de supposés frais vétérinaires ou de transport.

Fedpol indiquait vendredi que les victimes avaient signalé la perte de leur animal de compagnie sur la plate-forme du Centre suisse d’appels pour animaux. Ce dernier fait également figurer, sur la page de garde de son site internet, une alerte intitulée «Attention! tentatives de fraude». Les mails des malfaiteurs sont rédigés dans un mauvais français, décrit la police, et les numéros de téléphone entrants sont masqués.

Pour l’heure, aucun Genevois ne semble avoir subi une telle tentative d’arnaque. Jean-Philippe Brandt, porte-parole de la police du bout du lac, déclare ainsi qu’à sa connaissance, «aucun cas de ce type n’a été recensé». Mais il note d’une part que souvent, les gens qui se font escroquer sur internet sont «peu enclins à déposer une plainte car ils savent que les chances de retrouver l’escroc sont minces, puisqu’il opère souvent depuis l’étranger». D’autre part, il a déjà eu vent de scénarios très proches. «Nous avons eu des cas d’animaux à vendre depuis l’étranger, pour lesquels il fallait avancer des frais vétérinaires.»

Fedpol recommande d’être «méfiant vis-à-vis des mails mal rédigés et des appels masqués. Ne payez aucune prétendue facture, exigez la description exacte de votre animal et soyez vigilants avec les avis de disparition postés sur les réseaux sociaux. Ne donnez aucune information sur votre lieu de domicile.»

Des escrocs ciblent les maîtres d’animaux perdus
Étiqueté avec :            
%d blogueurs aiment cette page :