Fribourg 27 juillet 2016

Accompagnée de sa soeur et de son beau-frère, une non-voyante s’est vue refuser l’accès d’un établissement.

Le sage labrador retriever de deux ans et demi dressé pour accompagner Viviana a été la cause d’une interdiction d’accès à un restaurant fribourgeois, samedi soir. En compagnie de sa sœur et de son beau-frère, cette trentenaire aveugle a essuyé un refus péremptoire d’un serveur de rentrer au resto avec son chien d’accompagnement de crainte que cela dérange les autres clients, d’après «La Liberté» qui révèle l’affaire ce mercredi. Se sentant discriminée, Viviana n’a pas plus insisté, et s’est rendue dans un autre établissement public où elle, ses proches et son chien ont été bien accueillis. Elle se souvient même avoir une fois été refusée dans un cabinet médical dans le canton de Fribourg, précise «La Liberté.»

forney_26072016_07crSelon la loi, le labrador Aloha doit être accepté dans tous les établissements.
© Charly Rappo

Pourtant, les chiens d’assistance sont censés être acceptés dans tous les établissements publics. La Constitution fédérale et la Loi sur l’égalité des personnes handicapées (LHand) interdisent la discrimination en Suisse des personnes souffrant d’un handicap.

En été 2015, la ville d’Yverdon-les-Bains (VD) a fait modifier le règlement de sa piscine publique pour y apporter une dérogation: les chiens-guides sont désormais autorisés. Une cage a été installée afin qu’ils puissent y attendre leur propriétaire en train de se baigner. Cela faisait suite au courrier des parents d’un jeune aveugle jurassien qui s’était vu refuser l’accès de ladite piscine en raison de son chien d’assistance.

(fnt)

Avez-vous déjà été refusé dans l’un des lieux suivants à cause de votre chien ?

Afficher les résultats

Loading ... Loading ...
Interdite d’un resto à cause de son chien d’aveugle
Étiqueté avec :            
%d blogueurs aiment cette page :