4 juin 2016

Des meutes de loups auraient été domestiqués séparément en Europe et en Asie.

loupLes chiens paraissent avoir été domestiqués deux fois indépendamment à partir de meutes de loups en Europe et en Asie, révèle jeudi une étude internationale. L’enquête se base sur des indices archéologiques et génétiques.

Deux différentes hypothèses étaient avancées jusqu’alors. Pour l’une, les humains ont domestiqué les chiens pour la première fois en Europe, il y a plus de 15’000 ans. D’autres chercheurs ont situé cette domestication en Asie de l’Est, il y a au moins 12’500 ans.

Cette nouvelle étude, publiée dans la revue américaine Science, suggère que ces hypothèses pourraient, en fait, toutes être exactes.

Génome d’un chien de 4800 ans

«Les indications de l’ADN ancien sur lequel nous avons travaillé, combinées aux données archéologiques témoignant de la présence des premiers chiens, laissent penser que nous devons réviser le nombre de fois où les chiens ont été domestiqués séparément», explique Greger Larson, directeur du département de paléogénomique et de bioarchéologie à l’université d’Oxford au Royaume-Uni, qui a dirigé ces travaux.

Des chercheurs du Trinity College à Dublin ont pu reconstituer l’histoire de l’évolution canine en séquençant pour la première fois le génome d’un chien de 4800 ans.

Une autre équipe de chercheurs, dont des Français travaillant au musée d’histoire naturelle de Paris, a obtenu de l’ADN mitochondrial, transmis par la mère, de 59 chiens anciens qui ont vécu dans une période allant d’il y a 14’000 à 3000 ans.

Plus de 12’000 ans

Ils ont ensuite comparé ces traits génétiques avec ceux de plus de 2500 chiens modernes de partout dans le monde, qui avaient déjà fait l’objet d’une étude.

Enfin, des analyses archéologiques montrent que les premiers chiens sont apparus en Europe comme en Asie, il y a plus de 12’000 ans, mais 4’000 ans plus tard en Asie centrale. Toutes ces données suggèrent que les chiens ont été domestiqués pour la première fois parmi des loups de part et d’autre de l’Eurasie.

Les chiens originaires d’Asie seraient ensuite venus en Europe aux Ve et VIe millénaires avant notre ère avec les migrations humaines. Ils se sont mélangés avec les anciens chiens européens et les ont remplacés.

La plupart des chiens aujourd’hui sont un mélange de leurs ancêtres asiatiques et européens, ce qui explique les difficultés rencontrées jusqu’alors par les scientifiques pour interpréter les données génétiques.

(nxp/ats)

Les chiens auraient été domestiqués deux fois
Étiqueté avec :        
%d blogueurs aiment cette page :