Boulens (VD) 01 décembre 2016

Une lettre inquiétante a été envoyée aux propriétaires de toutous. Ils doivent faire taire leurs compagnons, sans quoi ils seraient abattus. La Municipalité regrette.

La Municipalité de Boulens (VD) n’a pas pris de pincettes pour faire passer son message aux propriétaires de chiens trop bruyants. Dans un courrier envoyé mi-novembre, elle leur intime de prendre toutes les dispositions nécessaires pour que les toutous n’aboient pas, rapporte jeudi «24 heures». Et elle menace: «En cas de récidive, la police peut séquestrer un chien ou même l’abattre.» Autre directive: il ne sera plus permis de promener plus de deux chiens à la fois. Le but: mieux endiguer le problème des chiens errants dans la commune.

Plusieurs habitants en ont fait tomber leur laisse. «Quelle surprise quand j’ai reçu cette lettre, réagit l’un d’eux. C’est une démarche tout de même extrême pour un village qui compte plus d’animaux que d’habitants.» Informé, le vétérinaire cantonal Giovanni Peduto va dans le même sens. Il ne voit pas de raison d’abattre un chien uniquement parce qu’il causerait trop de nuisances sonores. «On n’en arrive à de telles extrémités que lorsque la sécurité publique est en danger, pour rétablir l’ordre, précise-t-il. Une telle décision est prise par l’autorité cantonale.» Pour lui, des cours d’éducation canine seraient plus adaptés. Et la limite maximum de deux chiens par promeneur ne tient pas la route légalement.

Les réactions virulentes des habitants ont fait réfléchir le syndic de la commune. Il reconnaît aujourd’hui qu’il a fait «un fâcheux raccourci» en menaçant les chiens de mort. Il promet qu’une lettre d’excuse sera envoyée. Mais il insiste sur la problématique des chiens errants et veut sensibiliser ses citoyens. «Boulens a non seulement beaucoup d’enfants au village, mais également beaucoup de bétail puisqu’il a la chance d’être situé sur une zone de production de gruyère», conclut Christian Wenger.

(frb)

La commune menace de tuer les chiens bruyants
Étiqueté avec :        
%d blogueurs aiment cette page :