Suisse 10.01.2018

Le Conseil fédéral a adapté des ordonnances visant à améliorer la manière de traiter les animaux.

Il sera interdit d’utiliser des dispositifs pour empêcher les toutous d’aboyer
Image: Keystone

Dès le 1er mars, quiconque vend un chien devra mentionner son adresse et la provenance de l’animal dans les petites annonces. Et les dispositifs visant à empêcher un toutou d’aboyer seront interdits, même ceux qui émettent un jet d’eau ou de l’air comprimé.

Le Conseil fédéral a adapté mercredi diverses ordonnances du domaine vétérinaire afin d’améliorer la manière de traiter les animaux. En vue d’une vente, outre son adresse et la provenance du chien, le propriétaire devra préciser le pays d’élevage.

Les exploitants des plateformes internet et les éditeurs des revues devront s’assurer que les données sont complètes. Pour renforcer la traçabilité des chiens importés, les informations à enregistrer dans la banque de données centrale sur les chiens ont en outre été précisées.

Manifestations

Lors d’expositions ou de compétitions sportives, l’organisateur devra veiller à ce qu’une personne compétente prenne soin des bêtes. Le détenteur restera le principal responsable du bien-être de ses animaux, mais l’organisateur sera tenu de prendre des mesures si un participant ne respecte pas ses obligations. Par ailleurs, il ne sera plus permis de présenter à des expositions des animaux sous une «contrainte de gravité moyenne ou sévère».

(ats/nxp)

On ne pourra plus empêcher un chien d’aboyer
Étiqueté avec :        

Laisser un commentaire